UA-3187744-32
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/12/2016

Saint Quentin-La-Poterie 1914 – 1918

Après avoir écrit le tome I de Saint-Quentin-la-Poterie 1914-1918, Au jour le jour de 1914 à 1916, Jean-Bernard et Xavier Vazeille proposent le tome II qui évoque l'année 1917. 

Dans le cadre des manifestations qui rappellent à nos mémoires le centenaire de la guerre de 1914-1918,  ils poursuivent leurs recherches pour faire mieux connaître la vie quotidienne des habitants de notre village pendant ces quatre années et cinq mois qui ébranlent la terre entière. Ils nous font découvrir les relations du Languedoc avec les fronts des Flandres, de la Somme et de l’Aisne. Là, en raison de l’impéritie hautaine d’un général, la bataille du chemin des Dames reste l’une des plus meurtrières du conflit : plus de 130 000 pertes françaises dans la seule journée du 16 avril 1917. Ce désastre provoque les mutineries qui vont générer un regain salutaire des armées françaises et britanniques en attendant l’appui décisif des troupes américaines.

Tandis que les combattants du village luttent, sont blessés ou tués dans ces contrées, Saint-Quentin-la-Poterie accueille et aide à vivre, à nourrir et loger des réfugiés qui viennent de la région de Soissons, de Craonne, de Sissonne, ce qui démontre, preuves à l’appui, que tout le territoire français et toute sa population sont concernés par un même fléau comme le monde n’en avait encore connu.

 270 pages - 20 €

Saint-Quentin, Uzège, Première Guerre mondiale, 1917, Craonne, Chemin des Dames

Auteurs

De Jean-Bernard Vazeille, professeur certifié de Lettres modernes, a été publié une vingtaine d’ouvrages dont quatre consacrés à l’Histoire de Saint-Quentin-La-Poterie. Les autres, écrits en Occitan, sa langue maternelle, sont disponibles dans les librairies spécialisées ou à l’IEO sur commande.

Professeur certifié d’Arts Appliqués, Xavier Vazeille est passionné depuis sa prime enfance par la vie des Poilus durant la guerre de 14-18. Il a été élève d’Albert Ratz dans la recherche archéologique rigoureuse et toujours insatisfaite. Il a transmis à son père tout l’intérêt qu’il porte à la première guerre mondiale et a collaboré avec grande pertinence à l’élaboration de cet ouvrage.

 

 

Les commentaires sont fermés.