UA-3187744-32
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/01/2017

Article de Rochegude sur « Le Lien des chercheurs cévenols »

« Le Lien des chercheurs cévenols » est une revue qui s'adresse à tous ceux qui s'intéressent à l'histoire des Cévennes. Dans son dernier numéro (n° 188, janvier-mars 2017)  un article a été consacré au livre sur Rochegude co-écrit par Pierre Chante et Jean-Claude Lacroix.

 

Rochegude, Cévennes, garrigues, Uzège, Cèze, Gard

Les folies du baron de Castille dans le parc du château d’Argilliers

Gabriel de Froment, baron de Castille, né à Uzès en 1747, a passé une grande partie de sa vie à transformer son château d’Argilliers, à côté du Pont du Gard, en « palais des mille colonnes ». Il va également créer un parc qu’il va peupler jusqu’à sa mort en 1826 de fabriques, appelées aussi folies, souvent élevées à la mémoire d’êtres chers. Il va s’inspirer pour cela des parcs « pittoresques » qu’il avait découverts en Angleterre lors de ses séjours en 1777 et 1783. Mais c’est surtout son « Grand Tour » en Italie, en 1778 et 1779, qui va déterminer son gout pour les colonnes et les décors antiques, admirés à Pompéi.

C’est cette histoire que nous conte Thierry de Seguins-Cohorn, grâce aux documents provenant des archives familiales, héritées de la fille du baron de Castille, arrière grand-mère de son père. 

82 pages - 15 €

Castille, baron, Argilliers, colonne, parc, fabriques, folies, Uzès, Froment

27/12/2016

Hommes et Femmes de Dieu du Diocèse de Nîmes, dans l'enfer de la guerre 1914-1918

La commémoration de la Grande Guerre continue de susciter un vif intérêt pour comprendre et faire sienne cette page tragique de notre histoire nationale. Ce travail de mémoire, riche et diversifié, fait peu de place cependant à l’engagement des Hommes et des Femmes dans l'enfer de la guerre consacrés. Pourtant, 34 723 prêtres, religieux, séminaristes français furent mobilisés ou engagés volontaires, 12 554 religieuses furent actives dans les ambulances et les hôpitaux. Ils payèrent un lourd tribut pour la défense de la France avec 5 155 morts.

Dans le diocèse du Gard, 200 prêtres furent mobilisés ainsi qu’une quarantaine de grands- séminaristes et de nombreuses religieuses. « Poilus » parmi tant d’autres, 41 sont morts pour la France, au front, à l’arrière ou des suites de la guerre. Ils combattaient à Craonne, à Douaumont, à Ypres, aux Eparges, ou encore dans l’Armée d’Orient à Zeitenlick ou Monastir…

Cette recherche, qui est celle d’un amateur, vise à sauver de l’oubli leur engagement de patriote et de croyant. Au travers des témoignages sur leurs parcours militaires et religieux, elle souhaite leur redonner leur dimension humaine et spirituelle.

Elle espère apporter des éléments de réponse aux questions que l’on peut se poser. Quel sens donnaient-ils à leur engagement et au sacrifice de leur vie ? Quelle fut l’attitude de la hiérarchie catholique, neuf ans seulement après la loi de séparation des Églises et de l’État ? Comment cette guerre de 1914-1918 a-t-elle marqué l’Église catholique, dans sa pastorale sacramentelle et liturgique, dans sa relation avec la République, dans sa posture au monde ?

En ce début de XXIe siècle, que nous enseigne cette douloureuse page d’histoire pour un vivre ensemble respectueux de nos diversités ?

244 pages - 20€

commémoration, Grande Guerre, travail de mémoire, prêtre, religieuse, séminariste, Craonne, Douaumont, Ypres, Eparges, Armée d’Orient, Zeitenlick, Monastir…

Auteur

André Bresson est né en 1947 à Anduze.

Travailleur social auprès des enfants et des familles en grande difficulté, il s’est attaché à conjuguer un regard éducatif et attentif à chaque situation avec l’approche transgénérationnelle, qui identifie chacun comme un maillon actif dans la chaîne des générations. À l’initiative d’un travail de mémoire, dans les Alpes de Haute-Provence, sur les morts de la Grande Guerre qui bénéficia du label national pour la commémoration du centenaire de la guerre de 14-18, il fut l’auteur principal d’un ouvrage « Thorame-Basse dans la Grande Guerre ». (2014, 200 pages)

Il est membre du Conseil d'Administration de la Société d’Histoire du Diocèse de Nîmes. (SHDN)